Est-ce que le Messie disait le Nom de Notre Père qui est aux cieux?


Certains croient que le Messie faisait référence à Yahweh seulement comme « Le Père » ou qui croient que Yahushua se conformait à la doctrine qui disait que le nom de Yahweh était trop sacré pour être prononcé. Mais ceci est une des fausses croyances issues de cette ère. Yahushua a carrément condamné ceux qui préféraient faire les choses selon la tradition des aînés, plutôt que de faire selon la volonté de Yahweh. Il devrait être évident pour tous que lorsque Yahweh fait quelque chose prêt de 7000 fois… c’est comme ça qu’Il veut que ce soit! Il ne veut certainement pas que nous arrivions ensuite pour changer la façon dont Il l’a fait. Malgré cela; Yahweh a placé son Nom dans les saintes écritures prêt de 7000 fois et la « tradition des aînés » est de remplacer son Nom chacune de ces 7000 fois par un titre qui a été choisi par l’homme (Seigneur, Dieu, Adonai, HaShem, etc).

Avant de regarder l’exemple donné par Yahushua, examinons la signification du mot « nom » dans les écrits. Il est tiré du mot hébreu « Shem ». Voici la définition selon le lexique de Strong :

Strong’s#8034, Shem  

un mot primaire [peut-être de 07760 à travers l'idée de position définie et en évidence; TWOT-2405; n m  

LSG-le nom, des noms, il donna, qui furent fameux, nommée, appelé, on t'appellera, les mêmes (noms); 863  

1) nom

1a) nommer

1b) réputation, renommée, gloire

1c) le Nom (comme désignation de Dieu)

1d) souvenir, monument

Comme nous pouvons constater de cette définition, le nom de Yahweh ne représente pas seulement sa « réputation » (comme sa nature ou son caractère) mais c’est aussi sa « gloire ». Ainsi le mot « shem »(nom) indique littéralement son nom et son caractère. Si ça ne faisait pas référence à son nom littéralement, nous pourrions dire qu’Il n’a pas de nom du tout, mais nous savons que ce n’est pas le cas :

      Isa 42:8  Je suis Yahweh, c'est là mon nom; Et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, Ni mon honneur aux idoles.

D’après la même définition, Son Nom est aussi un « monument »… un mémorial. Cette définition va main dans la main avec la suivante :

      Exo 3:15  Elohim dit encore à Moïse: Tu parleras ainsi aux fils d'Israël: Yahweh, Elohim de vos pères, l’ Elohim d'Abraham, l’ Elohim d'Isaac et l’ Elohim de Jacob, m'a envoyé vers vous: c'est là mon nom éternellement, et c'est là mon mémorial de génération en génération.

(Elohim signifie : Le Tout Puissant)

L’homme a érigé bien des monuments pour lui-même tel que « Le Mur » à Washington, D.C.. Si quelqu’un allait profaner ce monument et le remplaçait par toutes sortes de noms différents, cette personne serait sans doute punie sévèrement pour son crime. Si nous ne profanerions pas un monument érigé par l’homme, pourquoi irions nous profaner le monument de Yahweh : Son Nom? Avons-nous l’autorité voulue pour changer les écrits et remplacer Son Nom par un titre que nous préférons? Le Messie ne ferai certainement rien de pareil, surtout en lisant les écrits dans la Synagogue :

Luk 4:17  Et on lui donna le livre du prophète Ésaïe; et ayant déployé le livre, il trouva le passage où il était écrit: (18)  "L'Esprit de Yahweh est sur moi, parce qu'il m'a oint pour annoncer de bonnes nouvelles aux pauvres; (19)  il m'a envoyé pour publier aux captifs la délivrance, et aux aveugles le recouvrement de la vue; pour renvoyer libres ceux qui sont foulés, et pour publier l'an agréable de Yahweh. (20)  Et ayant ployé le livre, et l'ayant rendu à celui qui était de service, il s'assit; et les yeux de tous ceux qui étaient dans la synagogue étaient arrêtés sur lui. (21)  Et il se mit à leur dire: Aujourd'hui cette écriture est accomplie, vous l'entendant.

Examinons certaines des choses que le Messie dit au sujet du nom de Son Père :

Joh 5:43  Moi, je suis venu au nom de mon Père, et vous ne me recevez pas; si un autre vient en son propre nom, celui-là vous le recevrez.

Ici encore, nous devons reconnaître le double sens du mot « nom ».  Il n’est pas seulement venu par l’autorité de Son Père, mais Il est aussi venu littéralement en son nom.  Ceci est prouvé par le fait que le nom du Messie est « Yahushua » ou « Yahweh est la délivrance ».

Pierre (Actes 3) a confirmé que les écrits suivant parlaient de Yahushua :

      Deu 18:18  Je leur susciterai un prophète comme toi, du milieu de leurs frères, et je mettrai mes paroles dans sa bouche, et il leur dira tout ce que je lui commanderai. (19)  Et il arrivera que l'homme qui n'écoutera pas mes paroles, qu'il dira en mon nom, moi, je le lui redemanderai.

Ceci est une déclaration qui indique clairement que Yahushua a en fait parlé en Son Nom. Il n’a donc pas pu le cacher, le substituer ou le changer. Il a parlé en Son Nom. Il est aussi écrit du Messie :

      Psa 118:26  Béni soit celui qui vient au nom de Yahweh! Nous vous avons bénis de la maison de Yahweh.

Nous avons donc ici 3 témoignages à l’effet que Yahushua est bel et bien venu en le Nom de Son Père et en parlant en le Nom de son Père. Néanmoins, examinons encore d’autres écrits. Dans la prière de Yahushua que l’on retrouve dans le livre de Jean, Il dit :

      Joh 17:5  et maintenant glorifie-moi, toi, Père, auprès de toi-même, de la gloire que j'avais auprès de toi avant que le monde fût. (6)  J'ai manifesté ton nom aux hommes que tu m'as donnés du monde; ils étaient à toi, et tu me les as donnés; et ils ont gardé ta parole. (7)  Maintenant ils ont connu que tout ce que tu m'as donné vient de toi;

Et encore :

       Joh 17:26  Et je leur ai fait connaître ton nom, et je le leur ferai connaître, afin que l'amour dont tu m'as aimé soit en eux, et moi en eux.

Ceci était l’accomplissement de la parole dans le merveilleux Psaume 22 :

       Psa 22:22  J'annoncerai ton nom à mes frères, je te louerai au milieu de la congrégation.

Les écrits ne mentent pas. Si il est écrit que Yahushua a déclaré Son Nom, Il l’a nécessairement fait. Il a non seulement déclaré Son Nom littéralement, mais aussi Sa vraie nature. Il est sur que ce n’est pas tout le monde qui avait « des oreilles pour entendre » en ce qui a trait à la vraie nature du Père. Comme il en est aujourd’hui, ils avaient en ce temps beaucoup de bagages (traditions) qu’ils avaient reçu de leurs aînés. Yahushua a clairement condamné les traditions qui n’étaient pas indiquées par les saintes écritures. Comme il a dit :

            Mar 7:9  Et il leur dit: Vous annulez bien le commandement d’Elohim, afin de garder votre tradition.

Une de ces traditions était que le Nom de Yahweh était trop saint pour être prononcé.

On pourrait se poser la question : « Pourquoi est-ce que Yahushua appelait Yahweh, Père ». Je crois qu’il y a plusieurs endroits qui indiquent que le Messie était aussi appelé « Yahweh » dans l’Ancien Testament. Par exemple :

      Isa 44:6  Ainsi dit Yahweh, le roi d'Israël, et son rédempteur, Yahweh des armées: Je suis le premier, et je suis le dernier; et hors moi il n'y a pas d’El.

Remarquez qu’il y en a deux appelés « Yahweh » dans ce verset. 1) Yahweh, Roi d’Israël et 2) Yahweh son rédempteur, Yahweh des armées. C’est un parmi plusieurs versets qui font référence au Fils en utilisant le nom « Yahweh »  (ex. Jérémie 23 :5-6). Ceci est du au fait que le Nom de Yahweh est en Lui.

Puisque Yahushua est appelé « Yahweh » dans certains passages, il est possible qu’une des raisons pourquoi Il l’appelait « Père » fût pour montrer qu’Il devait être différencié de Yahweh le Père. Ceci aiderai a démentir certains enseignements qui insinueraient que Yahushua était le Père plutôt qu’un être humain à part entière. Je ne peux probablement pas prouver ceci directement. Néanmoins puisqu’Il est le Fils de Yahweh, il y a naturellement plus de cas où Il l’appelait « Père ». Le fait qu’Il l’appelait souvent « Père » ne veut pas dire qu’il ne l’appelait jamais par Son Nom, « Yahweh ». Bien sur, ce n’est pas mal non plus d’appeler Yahweh par un titre qui le décrit réellement. Il est notre Père, notre Créateur, notre Maître et notre Roi. Le problème est plutôt dans le remplacement, le changement et de ne pas le vénérer, l’exalter, le bénir, l’aimer, enseigner, prêcher, oindre, s’assembler, croire, remercier, honorer et invoquer Son Nom comme les saintes écritures nous l’enseignent.

Examinons maintenant le procès au cours duquel Yahushua a été condamné à mort :

      Mat 26:64  Jésus lui dit: Tu l'as dit. De plus, je vous dis: dorénavant vous verrez le fils de l'homme assis à la droite de la puissance, et venant sur les nuées du ciel. (65)  Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements, disant: Il a blasphémé; qu'avons-nous encore besoin de témoins? Voici, vous avez ouï maintenant son blasphème: que vous en semble? (66)  Et répondant, ils dirent: Il mérite la mort.

À la lumière de ces versets, il est fascinant d’étudier le contexte historique de ces événements. Il est clair que la charge officielle contre le Messie était le blasphème. Le mot « puissance » dans le verset 64 était un euphémisme populaire ou une substitution du Nom divin, Yahweh. D’après la Mishna :

« Celui qui blasphème est passible seulement lorsqu’il aura pleinement prononcé le Nom Divin. R. Joshua ben Qorha a dit : « chaque jour (du procès), ils interrogent les témoins en utilisant un nom de substitut. ». Quand la sentence devait être rendue, il ne le déclarait pas passible de mort immédiatement; ils faisaient sortir tout le monde et ensuite demandaient au témoin principale, « Dit : qu’est-ce que tu as entendu précisément? ». Le témoin dit ce qu’il a entendu et les juges se lèvent et déchirent leurs vêtements; ils ne peuvent pas les raccommoder ensuite. (m.San. 7 :5) » (traduit de l’anglais)

Il est donc évident qu’historiquement parlant, aucun homme ne pouvait être condamné pour blasphème à moins qu’il ait vraiment prononcé le Nom Divin. Ceci est prouvé par le fait que le souverain sacrificateur « déchira ses vêtements » en entendant le Nom puisque Yahushua était son propre témoin (comme il a dit : « qu’avons-nous encore besoin de témoins? »).

Enfin, il y a de solides preuves que Yahushua a prononcé le Nom à haute voix dans Matt. 4 :7, 4 :10, 5 :33, 21 :42, 22 :37 et 22 :44. L’édition hébreuse, DuTillet, place 3 « yod » la où se trouve le nom « Yahweh » et l’édition Shem Tob, place un « hèh » à ces mêmes endroits. Ceci indique clairement qu’Il a dit le Nom puisqu’il n’y a aucun mot hébreu qui contient une seule lettre « hèh » ou 3 « yod » consécutifs. Ceci est une parmi des multitudes de tentatives pour falsifier Son Nom par ceux qui croix en la doctrine du nom ineffable. La doctrine ineffable, comme je l’ai déjà mentionné, veut que le nom de Yahweh soit trop sacré pour être prononcé. Clément d’ Alex andrie n’acceptait pas cette doctrine, mais d’autres, tel Jérome, y tenait :

« Car nul ne peut prononcé le nom divin ineffable;  et si quelqu’un ose dire qu’il y a un nom, il radote dans une folie incurable. (I Apol., 61) »

« Mais au père de tout, qui est sans père lui-même, il n’y a aucun nom donné. Car peut importe le nom d’un être, il a comme aîné celui qui lui donne son nom. Mais ces mots, Père, Dieu, Créateur, Seigneur et Maître ne sont pas des noms mais des appelations dérivés de bonnes actions et de fonctions. (II Apol., 6) »

Ayant ceci en tête, il n’est pas surprenant que la plupart des manuscrits que nous avons aujourd’hui ne contiennent pas le Nom. Nous savons que les « pères de l’église » se sont rapidement éloignés du vrai Sabbat. Il ne devrait pas être difficile de croire qu’ils ont aussi rapidement cessé d’utiliser le vrai nom de notre Créateur. Il est évident que la doctrine du nom ineffable est complètement à l’encontre des écrits. Elle se bute à des versets comme :

     Exo 9:16  Mais je t'ai fait subsister pour ceci, afin de te faire voir ma puissance, et pour que mon nom soit publié dans toute la terre.        

Isa 52:6a  C'est pourquoi mon peuple connaîtra mon nom;

Psa 116:4  Mais j'invoquai le nom de Yahweh: Je te prie, ô Yahweh! délivre mon âme.

Psa 116:13  Je prendrai la coupe du salut, et j'invoquerai le nom de Yahweh.

Psa 116:17  Je te sacrifierai des sacrifices d'actions de grâces, et j'invoquerai le nom de Yahweh.

Isa 12:4  Et vous direz en ce jour-là: Célébrez Yahweh, invoquez son nom; faites connaître parmi les peuples ses actes rappelez que son nom est haut élevé.

Je crois qu’il est mieux de faire confiance à ce que disent les saintes écritures en ce qui concerne Son Nom, plutôt que de raisonner que « puisque les manuscrits grecques que nous avons aujourd’hui (qui ne sont pas des originaux) ne contiennent pas le nom, ça ne doit pas être important ». La vérité est que les copies grecques de l’Ancien Testament datant d’avant le milieu du IIe siècle contiennent effectivement le Nom Sacré EN HÉBREU! Les manuscrits datant d’après cette période remplacent le Nom Sacré par « Kyrios ». Aucun manuscrit du Nouveau Testament datant d’avant le milieu du IIe siècle ont jamais été retrouvés à l’exception possible de quelques fragments du livre de Jean. Dans ces fragments, le nom de Yahweh n’est jamais remplacé par « Kyrios ».

Au dernier jour, la parole de Yahweh sera le facteur déterminant de ce qui est correcte et de ce qui est incorrecte. Les saintes écritures déclarent certainement l’importance de Son Nom. Je conclus avec un dernier verset :

             Psa 105:1  Célébrez Yahweh, invoquez son nom; faites connaître parmi les peuples ses actes!

Voilà une des multiples fois où l’on nous dit d’invoquer Son Nom. Nous pouvons être sur que le seul Homme Parfait, Yahushua le Messie, a fait précisément cela!

 


Home | Hebrew Roots of Christianity | Request printed copy of this page | Search |